Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Erquy Plurien Environnement - EPE

Merci pour votre participation

Merci pour votre participation

Erquy. Contre le parc éolien, pêcheurs et associations s’organisent

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’appel de Julien Tréhorel, samedi 20 juin 2020, à Erquy (Côtes-d’Armor). La figure de proue du mouvement des pêcheurs contre le raccordement du câble du futur parc éolien, sur la plage de Caroual, veut créer un noyau dur pour les prochaines actions à mener.

À Erquy (Côtes-d’Armor), les pêcheurs, et avec eux les associations environnementales et une poignée d’habitants, ne lâchent rien contre le projet de parc éolien offshore en baie de Saint-Brieuc et le raccordement du futur câble RTE sur la plage de Caroual.

À l’appel de Julien Tréhorel, de l’Association de défense de l’environnement et de promotion de la pêche artisanale dans le golfe normand-breton, une cinquantaine de personnes se sont retrouvées, samedi 20 juin 2020, boulevard de la Mer, face à la grande plage du centre.

 

« Agir en toute discrétion »

 

Pêcheurs, membres d’associations environnementales et collectif de riverains s’étaient réunis, samedi 20 juin 2020, à Erquy, face à la grande plage du Centre. | OUEST-FRANCE

« Un rassemblement citoyen » décrit ainsi par son initiateur, qui avait surtout pour but de récupérer le maximum de contacts et de numéros de téléphone auprès des personnes présentes ce matin-là. « L’objectif, c’est de créer un noyau dur qui pourra se mobiliser le jour venu et agir en toute discrétion, explique Julien Tréhorel. Nous avons besoin de nous organiser pour les prochaines actions que nous allons mener. »

 

Jusqu’au 30 juin, date à laquelle RTE stoppera les travaux de forage à Caroual, le temps de la saison estivale, les militants seront présents sur place, « chaque jour et en petit groupe », pour marquer « de manière pacifiste » leur détermination.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article