Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Erquy Plurien Environnement - EPE

Communiqué envoyé à la presse

Communiqué envoyé à la presseCommuniqué envoyé à la presse

Article paru dans Le Télégramme le 11 août 2020

Article paru dans Ouest France le 13 août 2020

Erquy. RTE explique la présence du bateau au large de Caroual

Lundi 10 août, l’association Erquy Environnement s’est rendu compte de la présence d’un bateau du réseau de transport d’électricité (RTE), près de la plage de Caroual (Côtes-d’Armor). Une présence qui a inquiété l’association. RTE explique cette présence.

 

L’association Erquy Environnement (Côtes-d’Armor) indique son « inquiétude » face à la présence d’un bateau RTE (Réseau de transport d’électricité), tout près de la plage de Caroual (Côtes-d’Armor), depuis ce lundi 10 août.

 

« Nous espérons que RTE respectera ses engagements »

En effet, un premier navire sondeur est arrivé près des côtes. Il s’agit de la dernière phase des études en mer réalisées dans la perspective du parc éolien.

 

« RTE nous avait assurés d’une coupure des travaux, comme ils l’avaient indiqué en mai, en s’engageant à suspendre les travaux entre le 30 juin et le 1er septembre, relate l’association. Il y a un réel danger pour les baigneurs et les navigateurs en pleine saison touristique et les nuisances sont inadmissibles. Nous espérons que RTE va respecter ses engagements. »

L’association rajoute : « Les baigneurs se posent des questions. On s’interroge. On pensait que ça allait se faire plus en mer. On est un peu stupéfaits. »

 

L’association indique : « Parallèlement à cela, un courrier a été adressé au préfet, qui regroupe plusieurs associations environnementales, demandant de stopper cela tout de suite. Les touristes sont encore en vacances ! »

 

« La présence des bateaux sondeurs a bien été annoncée »

RTE explique la présence de ce bateau : « Nous respectons nos engagements. Il faut différencier les études en mer et les études à terre. Nous ne faisons pas d’études sur la plage comme nous l’avions dit. Concernant les études en mer, elles ont été annoncées et planifiées. Le premier bateau a sondé le sol marin. Il était situé à plus de 500 m de la plage. Nous avons des enjeux de sécurité très fort. On a travaillé sur l’information auprès des plaisanciers. En complément, nous avons un semi-rigide qui assure la sécurité autour du bateau. »

 

Le prochain bateau, le Géo Océan III sera, à son tour, sur site, du 16 au 21 août : « Il sera à minimum à un kilomètre de la côte et partira au fur et à mesure vers l’emplacement du futur parc en faisant des sondages marins. » RTE conclut : « Nous n’avons aucune remontée négative des baigneurs et plaisanciers. »

Communiqué  de presse envoyé ce jour

suite à la présence du bateau RTE près de la plage de Caroual

Bonjour
 
Nous vous contactons à propos des sondages et forages RTE pour le passage des câbles des futures éoliennes de la baie de Saint Brieuc.
 
RTE nous avait assuré d'une coupure des travaux comme l'indique leur communiqué à la presse du 20 mai 2020 s'engageant à suspendre les travaux entre le 30 juin et le 1 Septembre 2020.
Hors nous constatons, depuis hier, la présence d'un bateau RTE tout près de la plage comme le montre les photos ci jointes !
Il y a un réel danger pour les baigneurs et les navigateurs en pleine saison touristique et, de plus, les nuisances sont inadmissibles.
 
Nous vous informons de ce constat affligeant pour permettre une prise de conscience et espérer que RTE respecte enfin ses engagements.
 
Merci d'avance pour l'attention que vous apporterez à notre communiqué
 
Bien cordialement

Ci dessous, communiqué du 20 mai 2020 de RTE à la Presse s'engageant à suspendre les travaux entre le 30 juin et le 1 Septembre  

OUEST FRANCE MAI 2020

 « La campagne d’études qui va débuter le 15 mai va permettre de préparer le chantier de raccordement au réseau électrique du parc éolien en baie de Saint-Brieuc », annonce RTE dans un communiqué de presse. « Les études prendront la forme de mesures et de sondages (carottages) dans le sol. Elles sont complémentaires et de même nature que celles qui avaient déjà été réalisées en 2013. » Elles débuteront le 15 mai en mer, et le 18 mai sur la plage de Caroual à Erquy. La plage et le parking resteront accessibles durant toute la durée des études. Les études démarreront le 18 mai et se termineront d’ici début octobre au plus tard. Elles seront suspendues, pendant la saison estivale, du 30 juin au 30 septembre. Explications avec Karine Lau-Begué, cheffe de projet chez RTE, et Carole Pitou-Agudo, déléguée RTE Ouest.

Pourquoi la société RTE a-t-elle prévue des études à partir de la semaine prochaine ?

L’arrivée de RTE et de ses sous-traitants en baie de Saint-Brieuc, la semaine prochaine, marque une nouvelle étape dans le projet de parc éolien offshore. RTE va étudier le fond marin et le sol, au niveau de la plage de Caroual, à Erquy, en vue de l’enfouissement de deux câbles de 225 000 V, qui relieront les éoliennes au réseau électrique terrestre. Actuellement, les cartes publiées par Ailes Marines et RTE ne présentent qu’un corridor assez large. « Nous étudions le fond marin pour caractériser la nature des sols et affiner le tracé », explique Karine Lau-Begué, cheffe de projet chez RTE.

 

Produire de l’électricité avec un parc éolien offshore est une chose. Le raccorder au réseau électrique à terre en est une autre. La construction des 62 éoliennes a été confiée, par l’État, à la société Ailes Marines (contrôlée à 100 % par Iberdrola). Comme pour tous les projets de parc éoliens offshore en France, c’est Réseau de transport d’électricité (RTE) qui se charge du raccordement. L’une de ses missions est, en effet, d’aménager et de gérer les câbles qui constituent les autoroutes d’électricité à travers le pays. Le raccordement, lui, coûte 259 millions d’euros. C’est 15 % de l’ensemble du projet de parc éolien (2,4 milliards d’euros).

En quoi consistent les études qui démarrent cette semaine ?

« Quatre bateaux, de 12 m à 77 m, vont venir dans la baie, mais pas tous en même temps », indique Karine Lau-Begué. Certains viendront faire des carottages (et non des forages !), d’autres viendront analyser le sol avec un sonar. Le but est de choisir un tracé des câbles optimal, éviter les passages les plus rocheux qui ne permettront pas d’ensouiller les câbles. À terre, des techniciens s’installeront sur la plage de Caroual, à Erquy. C’est la « zone atterrage »choisie par RTE pour relier le parc à la terre. Ils sonderont un couloir d’une soixantaine de mètres sur la plage avec des magnétomètres et des géophones pour connaître la nature du sol. Ces opérations s’interrompront du 15 juin au 30 septembre, et se termineront début octobre au plus tard.

 

Quand commenceront les études d’Ailes Marines ?

Le promoteur du parc éolien a également prévu des études, en mer, dans les prochaines semaines. Selon nos informations, elles devraient avoir lieu fin mai, voire début juin. Des études que les pêcheurs, opposés au parc, comptent bien empêcher. L’entreprise a décidé, début 2020, d’ensouiller la totalité des câbles entre les éoliennes « après concertation avec les pêcheurs et les autorités maritimes ». Dans ce but, elle prévoit de réaliser une campagne Uxo de détection des engins explosifs et métalliques, puis « deux campagnes de tests en mer visant les opérations de forage et d’ensouillage des câbles ».

Quand débuteront vraiment les travaux à Erquy ?

Après les études, à partir de la semaine prochaine, le démarrage des travaux est prévu à l’automne prochain sur la plage de Caroual. « Il n’y a pas de date précise, la crise sanitaire ne facilite pas la tâche des prestataires », indique Carole Pitou-Agudo, déléguée RTE Ouest. Le chantier, mobilisant 50 personnes jusqu’en juin 2021, sera impressionnant avec une grosse tranchée creusée dans le sable. « Une fois que les travaux seront faits, on ne verra plus rien, assure Karine Lau-Begué. Il y a un engagement très fort de RTE, après la concertation, d’aller très profond, entre 2 m et 9 m de profondeur. La jonction des deux câbles se fera au niveau du parking. Un équipement ressemblant à un gros domino sera enfoui sous terre.

 

Quand commenceront les études d’Ailes Marines ?

Le promoteur du parc éolien a également prévu des études, en mer, dans les prochaines semaines. Selon nos informations, elles devraient avoir lieu fin mai, voire début juin. Des études que les pêcheurs, opposés au parc, comptent bien empêcher. L’entreprise a décidé, début 2020, d’ensouiller la totalité des câbles entre les éoliennes « après concertation avec les pêcheurs et les autorités maritimes ». Dans ce but, elle prévoit de réaliser une campagne Uxo de détection des engins explosifs et métalliques, puis « deux campagnes de tests en mer visant les opérations de forage et d’ensouillage des câbles ».

Quand débuteront vraiment les travaux à Erquy ?

Après les études, à partir de la semaine prochaine, le démarrage des travaux est prévu à l’automne prochain sur la plage de Caroual. « Il n’y a pas de date précise, la crise sanitaire ne facilite pas la tâche des prestataires », indique Carole Pitou-Agudo, déléguée RTE Ouest. Le chantier, mobilisant 50 personnes jusqu’en juin 2021, sera impressionnant avec une grosse tranchée creusée dans le sable. « Une fois que les travaux seront faits, on ne verra plus rien, assure Karine Lau-Begué. Il y a un engagement très fort de RTE, après la concertation, d’aller très profond, entre 2 m et 9 m de profondeur. La jonction des deux câbles se fera au niveau du parking. Un équipement ressemblant à un gros domino sera enfoui sous terre. Cet ouvrage ne demande pas maintenance. Plus rien ne se verra une fois que ce sera fini. La vie reprend… »

Et sur le reste du tracé ?

Avec son sous-traitant, Nexans, RTE a 33 km de câbles sous-marins à tirer, et 16 km de câbles sous-terrains, entre la plage de Caroual et le poste électrique de La Doberie, à Hénsansal. Tout cela va durer plus de deux ans, entre l’automne 2020 et décembre 2022. RTE a également acheté trois hectares de terrain pour agrandir son poste électrique d’Hénansal, pour pouvoir accueillir toute cette électricité. Les travaux de terrassement débuteront en octobre. Tout doit être livré pour la mise en service du parc éolien en 2023. Le chantier du parc en lui-même, doit commencer en 2021.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article