Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Erquy Plurien Environnement - EPE

Non, le tribunal n’a pas tranché !

Non, le tribunal n’a pas tranché !

Un article de Ouest France précédent annonce que Monsieur Labbé s'est trompé en disant que Les élus réginéens se félicitaient d'une victoire contre RTE avec leur recours rejeté par le tribunal !

C'est complètement faux, le maire d'Erquy ne s'est pas trompé c'est Ouest France qui affirme des erreurs.

L'article ci dessous est un rectificatif

Parc éolien en baie de Saint-Brieuc. Conflit entre RTE et Erquy : non, le tribunal n’a pas tranché

Réseau de transport d’électricité (RTE), l’opérateur chargé du raccordement du futur parc éolien en baie de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), avait déposé un recours pour demander l’occupation du domaine public d’Erquy. Les élus réginéens se félicitaient d’une victoire, mercredi. Mais selon RTE, le tribunal administratif n’a pas tranché…

Non, le tribunal administratif de Rennes n’a pas tranché dans le litige opposant RTE et la Ville d’Erquy. L’entreprise de transport d’électricité réagit, ce jeudi 24 septembre, à la suite de notre article. Hier, le maire d’Erquy Henri Labbé se félicitait d’une « demi-victoire ». « Le recours de Réseau de transport d’électricité (RTE) demandant l’occupation du domaine public d’Erquy pour réaliser ses travaux a été rejeté », indiquait le premier magistrat réginéen.

En réalité, selon RTE, aucun jugement n’a été rendu : le tribunal administratif de Rennes s’est déclaré incompétent pour juger ce dossier et a renvoyé l’affaire devant la cour administrative d’appel de Nantes. En 2016, le gouvernement a décidé de supprimer le premier niveau de recours pour tous les projets qui concernent l’éolien en mer. C’est le sens de la décision rendue cette semaine par le tribunal administratif de Rennes, qui renvoie le dossier à Nantes.

« Nous n’avons reçu aucune information. RTE ne nous a rien notifié », déclare le maire d’Erquy, Henri Labbé, ce jeudi 24 septembre, expliquant ainsi l’erreur d’interprétation. L’élu précise qu’il a reçu un coup de téléphone de RTE seulement ce matin, à la suite de la publication de l’article.

 

Pas de délibération

L’opérateur chargé du raccordement du futur parc éolien en baie de Saint-Brieuc avait déposé un recours pour réaliser les travaux préparatoires au passage des deux câbles de 225 000 volts sur la plage de Caroual. Le raccordement des câbles s’étend sur 49 km : 33 km en liaison sous-marine, et 16 km sous terre, jusqu’au poste électrique d’Hénansal. Le chantier a d’ailleurs démarré, le 8 septembre, avec des travaux de génie civil, sur le domaine agricole, à Saint-Alban et Erquy. Les élus locaux, dont ceux de la précédente mandature, n’avaient jamais délibéré pour autoriser RTE « à occuper l’aire de camping-cars et une partie du parking ».

 

 

 

Le préfet attendu

Mercredi 30 septembre, « on doit recevoir le préfet ». La visite de la station de grès rose a été minutieusement préparée, notamment avec un passage par « le cap d’Erquy, pour lui montrer l’endroit où seront implantées les 62 éoliennes, et à Caroual ».

 

 

Des motions en série

Le nouveau maire a échangé avec ses homologues des communes voisines et ceux du Goëlo. Comme l’assemblée municipale réginéenne, mi-septembre, « des motions contre le projet éolien et l’atterrage des câbles vont être votées dans les prochaines semaines », annonce le maire, qui prône le déplacement des éoliennes à un autre endroit. « Nous irons remettre toutes ces motions en main propre au Premier ministre. » La mise en service du parc éolien offshore est prévue en 2023.

 

Source : Ouest France Bretagne, Soizic QUERO et Thibaud GRASLAND. Publié le 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article