Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Erquy Plurien Environnement - EPE

Parc éolien en baie de Saint-Brieuc

Parc éolien en baie de Saint-Brieuc

Les premiers forages ont débuté ce mardi pour des tests

Ailes Marines annonce que les premiers forages ont eu lieu le mardi 1er septembre, en vue de l’implantation des 62 éoliennes en baie de Saint-Brieuc. Il s’agit d’un test pour « valider l’outil ». Les opposants sont furieux.

Des premiers forages ont eu lieu ce mardi 1er septembre, dans la baie de Saint-Brieuc, en vue de l’implantation des 62 éoliennes par Ailes Marines. L’entreprise annonce, dans un communiqué, « le début de la campagne des tests de forage ».

 

Un gros navire de 216 m, le Bokalift 1 a pris position au large d’Erquy pour faire « des tests de forage sur trois emplacements d’éoliennes du futur parc éolien en mer de Saint-Brieuc. » « L’objectif de cette campagne est de valider l’outil de forage afin d’optimiser les futurs travaux de construction et de limiter les impacts environnementaux des travaux, en particulier en limitant les nuisances sonores sous-marines, poursuit Ailes Marines. Cette campagne s’inscrit dans notre volonté de définir des solutions de moindre impact pour l’environnement, avec le remplacement au maximum du battage des pieux des fondations par du forage. »

 

Une « armada »

L’arrivée de ce navire, en début de semaine, a fait bondir les opposants au parc éolien, notamment l’association Gardez les Caps. « L’armada d’Iberdrola se renforce dans la baie », a dénoncé l’association sur sa page Facebook, publiant des photos du navire visible depuis la côte.

 

Les opposants dénoncent la légalité de ces opérations. Ailes Marines s’en défend : « Cette campagne est réalisée dans le cadre des autorisations obtenues et se déroulera sur le mois de septembre. Elle a fait l’objet de nombreux échanges avec les comités des pêches. Le planning tient compte des usages maritimes sur la zone, en particulier les contraintes de la pêche professionnelle. » Durant ces tests, Ailes Marines va mener des études de suivi de la turbidité générée par les forages, du bruit sous-marin, des effets sur la coquille Saint-Jacques, sur les mammifères et les oiseaux.

Source : Ouest France Bretagne, 1er septembre 2020

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article